Lundi 21 novembre 2016

08h15-09h00


Accueil des participants:

Les plénières et ateliers se déroulant sur la tranche horaire 09h00-12h30 et 14h00-17h30 sont ouverts au public sur simple inscription. Le formulaire d’inscription est disponible sur la page dédiée.

09h00-10h30


Plénière 1: Valeurs: mais de quoi parle-t-on?

Les valeurs sont des principes auxquels doivent se conformer les manières d’être et d’agir, ces principes étant ceux qu’une personne ou qu’une collectivité reconnaissent comme idéales et qui rendent désirables et estimables les êtres ou les conduites auxquelles elles sont attribuées. Elles sont appelées à orienter les actions des individus dans une société en fixant des buts et des idéaux. Elles constituent une morale qui donne aux individus les moyens de juger leurs actes et de se construire une éthique personnelle. Elles sont « matérialisées » par des normes ponctuelles.

Les normes, que nous devons ‘simplement’ respecter – sans pour autant devoir les aimer – ne sont-elles pas plus importantes, porteuses pour nos sociétés modernes que les valeurs souvent porteuses de tensions?

10h45-12h00


Plénière 2: Nos valeurs sont-elles universelles?

Les valeurs constituent un ensemble hiérarchisé dans un système de valeurs. Elles sont subjectives et varient selon les différentes cultures et sexes. Elles sont « matérialisées » par des normes ponctuelles. Dans ce contexte, les valeurs européennes sont-elles universelles et existe-t-il des valeurs universelles?

12h00-13h00


Ouverture institutionnelle – Pour poser les enjeux. Valeurs, action!

14h15-15h45


Plénière 4: Etat de droit, Démocratie et Droits de l’Homme: existe-t-il un modèle européen?

Etat de droit, Démocratie et Droits de l’Homme: ces valeurs sont portées par l’Europe. Pourquoi? Comment? Par qui? Avec quels impacts?

16h00-17h30


Plénière 5: Economie sociale de marché: quelle voi (e) (x) pour l’Europe ?

L’économie sociale de marché, c’est concilier à la fois l’économie de marché, présentée comme un universel indiscutable et indépassable, et le souci de la justice sociale.

Elle n’est pas une sorte de troisième voie entre capitalisme sans limites et communisme collectiviste. Elle a pour objectif de combiner, sur la base d’une économie concurrentielle, l’initiative privée et le progrès social.

L’économie sociale de marché ne constitue pas un système achevé, mais un concept évolutif qui demeure un facteur important de cohésion politique et sociale de l’Union européenne.

18h00-19h30


Débat public 1: L’Europe et les collectivités territoriales: y croire encore!

Le vote du «Brexit» a concrétisé la défiance, voire le rejet par un nombre croissant de citoyens de la construction européenne. Pour beaucoup, la solution aux maux que traversent nos sociétés réside dans le repli sur soi, le populisme et un nationalisme exacerbé.

Face à ces enjeux, il importe d’expliquer et de montrer l’impact et la valeur ajoutée de l’Union européenne au bénéfice de nos territoires, et son apport pour les femmes et les hommes qui y vivent. Quel peut être désormais le nouvel agenda européen, quelles perspectives s’ouvrent à nous pour redéfinir un nouveau projet européen, comment les acteurs territoriaux peuvent-ils concrètement y contribuer?

20h00-20h30


Soirée d’ouverture

20h30-22h30


Ciné-débat 1 Prix LUX

Le prix LUX est un prix cinématographique décerné par le Parlement européen.

Attribué par un jury formé par les députés européens, le prix LUX récompense une œuvre qui illustre l’universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale. Il est remis par le président du Parlement européen.

Dix films ont été sélectionnés pour la 10e édition du Prix LUX lors du festival international du film de Karlovy Vary, en République tchèque, début juillet. Trois des dix films seront sélectionnés fin septembre pour la compétition finale et seront projetés et promus au cours des Rendez-vous européens de Strasbourg.